Pamplemousse Light

Émilie Lagogué

Ingénieur - Concepteur lumière

Interview - Aurélie Jeannin

Comment est né le besoin d’une refonte de l’identité visuelle chez Pamplemousse Light ?

Émilie Lagogué : Pamplemousse Light a été créé il y a presque 5 ans, l’expertise de la conception Lumière était inexistante en local, et pour cause elle était méconnue. Il y avait une incompréhension autour de cette compétence, sa plus-value n’avait pas été démontrée et il nous fallait dans un premier temps faire preuve de pédagogie autour de ce métier et ce au sein de multiples acteurs privés et publics.

Le message devait donc être clair, simple et ciblé. Pour cela, nous avions besoin d’une identité graphique percutante ; il fallait se démarquer. Cela a commencé par la dénomination sociale très déroutante dans l’ingénierie. Ensuite, il nous fallait un logo et un website pour l’impact visuel. Lucile s’en est chargée et cela a été une véritable réussite. Les gens étaient curieux et du coup, faisaient des recherches via notre website.

Depuis presque 2 ans notre offre a évolué et s’est spécialisée autour de la préservation de la biodiversité et de la lutte contre la pollution lumineuse dans la mise en lumière des espaces urbains. Il nous a donc fallu revoir tout notre concept de communication et opérer une refonte de l’identité visuelle de notre société plus proche de nos valeurs et de notre engagement territorial.

Comment avez-vous procédé pour avancer sur votre sujet communication ?

EL : À vrai dire, nous nous sommes pas du tout posé la question. Nous avions déjà travaillé avec Lucile il y a 8 ans à Paris. A l’époque nous recherchions quelqu’un pour la création d’une charte graphique, un webmaster nous a présenté le travail de trois graphistes. Nous avons eu un coup de cœur pour les travaux de Lucile, puis un coup de cœur pour la personne en elle-même dès que nous l’avons rencontrée.

Elle nous a suivi dans la création de Pamplemousse Light et de Light’s Up (signature à l’export de notre bureau) pour laquelle elle a réalisé un très beau travail d’une qualité frappante autour d’un logo, et d’une brochure qui nous a valu beaucoup de compliments et m’a même apporté un côté rassurant dans mes démarches commerciales.

Quels étaient vos défis ? Comment les avez-vous relevés ?

EL : Le premier défi a été d’expliquer à Lucile le nouveau message que nous voulions transmettre à nos partenaires et clients. Elle a été d’un formidable soutien pour nous, à tous les niveaux de notre évolution. Elle a vraiment pris part à notre développement, comme si elle faisait partie de l’entreprise.  C’est simple avec Lucile, elle nous écoute, nous pose des questions. Nous lui faisons part de nos envies graphiques. Puis vient le temps des échanges de rendus.

Qu’est-ce qui fait la différence selon vous, au moment de choisir son partenaire en communication ?

EL : L’engagement. Lucile nous a présenté des travaux qui nous ont conquis mais au-delà, sa façon de s’intéresser, son goût du challenge, le fait qu’elle soit plus excitée que nous au moment de nous présenter son travail… Ce sont autant de qualités qu’il faut savoir reconnaître au moment de choisir son partenaire.

Comment avez-vous bâti ensemble la communication de Pamplemousse Light ?

EL : En se parlant en toute franchise. Je dis quand cela me convient et quand cela ne me convient pas. Lucile cherche toujours à comprendre les raisons d’un éventuel décalage entre l’attente et le résultat, et elle travaille comme une malade pour réduire l’écart. Là où d’autres perdraient patience, surtout avec une communication à distance, Lucile reste engagée.

Aujourd’hui, nous travaillons une nouvelle version de notre communication. Nous avons fait du chemin et il était temps pour nous d’évoluer. Nous avons moins besoin de nous expliquer. Nous pouvons nous permettre une communication plus décalée, plus suggérée aussi. Pour notre nouveau logo, j’ai juste dit à Lucile : « blanc, noir, archi, design » et elle a fait des merveilles ! Elle se plie en quatre pour réaliser nos rêves.

 

Ce travail sur votre communication a-t-il été utile pour votre business ?

EL : Incontestablement ! Le travail de Lucile représente notre qualité ; c’est indispensable. Je me souviens d’un rendez-vous devant les membres du gouvernement à Singapour où je me sentais bien petite : le travail de Lucile m’a rendue plus forte. Elle a été une vraie béquille pour moi, en me donnant de la puissance. Je ne m’imagine pas me passer d’elle pour notre communication.

Quel conseil donneriez-vous à une entreprise qui cherche quelqu’un pour sa communication ?

EL : Je suis quelqu’un qui met naturellement de la distance dans mes relations professionnelles. C’est impossible avec Lucile. Le pro et le perso se mélangent, sans que cela soit gênant. Je dirai donc qu’il faut à la fois jauger de la qualité du travail et des valeurs humaines sur lesquelles on s’accorde. Un partenaire en communication accompagne la vie de votre entreprise. Il vous aide à vous développer. Il faut le choisir en sachant que vous aimez son travail mais aussi sa façon d’être et de faire.



Pamplemousse Light  x Umé


 

Les besoins perçus

Lucile : Ma collaboration avec Pamplemousse Light, qui dure depuis XX ans, fait que les besoins ont évolué avec le temps, entre créations et refontes. De façon transversale, je dirais que le besoin de Pamplemousse Light est d’avoir une communication alignée avec le moment de vie de l’entreprise. À ses débuts, Pamplemousse Light avait besoin de faire preuve de pédagogie, de clarté, pour faire connaître son métier. Aujourd’hui, la marque a besoin de véhiculer la qualité de ses réalisations, moins la technicité de son métier. Le design et la création graphique print et web doivent accompagner ces évolutions pour être utiles aux dirigeants et au business de l’entreprise.

Le travail accompli ensemble

L : La première ambiance graphique de Pamplemousse était très colorée ; Émilie souhaitait vraiment dépoussiérer d’image du métier. J’ai travaillé sur un principe illustratif avec des infographies simples et une ergonomie de site accessible et efficace. Pour leur marque « Light’s Up » qui décline Pamplemousse Light à l’étranger, nous avons conçu un portfolio haut de gamme, avec un beau papier et une attache japonaise. L’imprimeur et le façonnier ont réalisé un superbe travail !

Pour la refonte du logo de Pamplemousse, XX années après la création du premier, l’axe a été radicalement différent. Exit la couleur ; Émilie souhaitait quelque chose de très esthétique, très sobre. J’ai travaillé sur une matrice qui m’a permis de créer une trame striée qui évoque les rayons lumineux. Le rond noir fait écho celui du pamplemousse qui a été abandonné. C’est une sorte de rétine, pile au centre du cercle tramé, qui évoque, comme une éclipse, la justesse du travail de Pamplemousse Light en matière d’éclairage.

Ce que j’ai trouvé chez ces clients

L : Pour arriver à ce résultat, il a fallu que je m’immerge dans un domaine qui m’était jusqu’alors inconnu. Émilie a fait preuve de patience et de pédagogie ; je pense que l’on crée bien à partir de ce que l’on comprend bien mais aussi à partir de bien d’autres éléments que les seules données factuelles. Je tombe juste dans mes propositions graphiques quand j’ai en ligne mes clients, sans intermédiaire. Quand je les entends parler, quand je les vois fonctionner, quand ils me parlent de leurs goûts, de leur métier, au-delà de l’activité de l’entreprise. Notre métier de créatif consiste aussi à sentir, ressentir et lire entre les lignes.

 

Umé, Création de logo